Compte-rendu du 1 février 2017

Plusieurs mouvements sur le portefeuille en ce début d’année.

J’ai renforcé Sears Holdings. La capitalisation de la holding est inférieure à 750M$, ramenée à l’ensemble des actifs, le reward/risk est excellent. Le cash burn est toujours aussi important mais la fermeture des magasins les plus déficitaires s’est accélérée et l’on dispose de beaucoup d’actif à monétiser le temps de redresser les résultats. Il y a plusieurs entités rentables dans les entités guarantors, aussi les non-guarantors comportent 125 malls de qualité (>1,5 B$), les marques KCD (>1B$) et Sears Re (activité d’assurance). Lampert a clairement indiqué qu’il n’avait pas l’intention de cramer tous les actifs pour supporter les pertes. Ces actions menées rejoignent cette volonté.

J’ai initié une nouvelle ligne : Genworth Financial. Un fond chinois sérieux a réalisé une offre d’achat à 5,43$, ce qui représenterait une hausse de 53,4% sur mon cours moyen d’achat. Le deal doit se conclure vers mi-2017. Indépendamment de ce catalyseur, j’estime que les métriques de l’entreprise présente un excellent reward/risk. Je pense que le titre est victime du pessimisme des investisseurs. La remontée des taux US n’a étonnamment pas été pricé par le marché (au cours, le cours à sensiblement baissé). Pire, le titre a récemment été pénalisé par deux notes d’analystes dont le contenu semble indiquer que leurs rédacteurs n’ont pas correctement étudié Genworth Financial et le deal avec le fond chinois.

Ces achats ont été financés en liquidant la ligne IBM. Non pas que je ne vois plus d’avenir dans IBM, au contraire ! Mais je pense que les cours de Sears holding et Genworth Financial ont davantage de chance de s’apprécier que IBM. Les titres IBM ont été cédés avec une plus-value de 25% (effet de change inclus). Les titres avaient été acquis 163$/action le 11 novembre 2014. Outre la plus-value à la revente, IBM a distribué un dividende représentant un rendement d’environ 3% sur mon prix d’acquisition. Le rendement annualisé de cet investissement a représenté une performance de 15% brut.

La valeur liquidative du portefeuille est de 76k€ (contre 84k€ un mois plus tôt).

tableau_jan2017.png

Le portefeuille est relativement concentré, les 3 plus grosses positions représentent 60%.

  •  Sears Holdings 25%
  • WPX 20%
  • Genworth 15%

Les 3 positions suivantes représentent environ 30% du portefeuille.

  • Samsung 12%
  • Orca Exploration 10%
  • Fiat Chrysler 9%

Samsung et Fiat Chrysler affichent d’excellentes performances sur les 6 derniers mois (+55% et +85%). Je compte refaire le point sur ces valeurs très prochainement.

Concernant Orca Exploration, Tanesco a sollicité une aide de la Banque mondiale qui permettrait de payer les arriérés, ce qui pourrait constituer un catalyseur intéressant. Du reste, la rentabilité des activités est excellente., les opérations sont bien menées. Notons que Miller (actionnaire minoritaire à 16,5%) a renforcé sa position sur le titre fin 2015.

 

graphe_jan2017.png